Rassemblement de Toulouse et d'ailleurs
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le principe de parcimonie dans le Druidisme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Veigsidhe Karvgwenn

Titre du rang
avatar
Titre du rang

Masculin Messages : 121
Date d'inscription : 16/08/2016
Localisation : Bretagne et Nouvelle Aquitaine

MessageSujet: Le principe de parcimonie dans le Druidisme   Lun 3 Avr - 16:18

Le principe de parcimonie dans le Druidisme :

Qu'est ce que le principe de parcimonie, encore un mot barbare... Non c'est fort simple, c'est une approche philosophique (enfin entre autre...), pour tout dire c'est plus un principe d'approche de la forme, pas du fond, dans le druidisme sa permet de recrée des choses avec certitudes, sans être pour autant archéologue ou titulaire d'un doctorat d'histoires Antiques.
La parcimonie est un principe consistant à n'utiliser que le minimum de causes élémentaires pour expliquer un phénomène, par exemple dans une approche reconstructioniste du Druidisme, la Robe de Druide, les Druides de certains Ordres aiment a porter une tenue qui ressemble plus a celle des Brahamne en Inde, ce sont des prêtres de l'Indouisme, est les membres d'une des quatre castes en Inde (Vanar), regroupant notamment les prêtres, les sacrificateurs, les professeurs et les hommes de loi ou plus largement les enseignants de la philosophie Braham.
Bref Donc Pour savoir ce qui était porter par la classe sacerdotal celte, le plus simple c'est d'étudier les cultes et religions qui on remplacer les Druides. C'est pour cette raison que nombre de Druides portent une robe de Druide semblable a la Chasuble des Prêtres Catholiques (c'est quand même plus proche que les vétements des Brahamne). Bien sur chacun porte ce qu'il souhaite, le plus important c'est quand même d'étre a laisse dans nos vêtements sacerdotaux. C'est la même approche a avoir aussi pour recrée des rituels, étudier les textes et voir se qui a subsister dans les traditions Chrétiennes d'un côté et les croyances populaires des pays ou dans nos campagnes de l'autre. On retrouve énormément de chose de la sorte. Par exemple (un peut facile) les pardons en Bretagne dans le Christianisme Celtique (avec les longue processions, héritage du Druidisme Antique). Ou la Légende Arthurienne en paralléle avec les sites arturiens et les traditions, les coutumes et les histoires conservé dans l'inconscient collectif, ce concepte de la psychologie analytique, soit les images et les héritages communs et partagés, quels que soient les époques et les lieux et qui par la suite influencent et conditionnent les représentations individuelles et collectives. Et donc que l'on peut retrouver assez facilement, je pense aux textes Mythologique qui quand on les étudie d'un peut plus près nous permette de retrouver les éléments et les pratiquent qui étaient d'usage chez les anciens Druides, (pas les Druides issues de la Franc-Maçonnerie), et aussi qui nous donne des indices sur l'état d'ésprits des personnes de l'époque au sujet des mondes spirituel et des Dieux (mais faire aussi la part des choses, parce que les textes on tout de même été retranscrit pas des Chrétiens).
Bon mon approche « Parcimonique » au sujet de mes recherches autour du Druidisme me sont personnelles, ce n'est pas tout les Druides qui on cette approche, quoi que certains le font. A la base on utilise le principe de parcimonie et en usage dans les milieux scientifiques qui font des recherches sur la génétique, quand un sujet qui a plusieurs sources génétiques potentielles et étudier, pour déterminer sa ou ses sources génétiques, les scientifiques appliquent ce principe de parcimonie pour leurs études au cours de leurs longues recherches retrouver la source génétique en question. Dans la définition de cette théorie de la parcimonie : Avec le principe de parcimonie on applique le principe de parcimonie en cas de difficulté à déterminer quelles espèces sont les plus proches : l'hypothèse de phylogénie retenue est celle qui maximise le nombre d'hypothèses d'homologie (similitude due à une ascendance commune) tout en minimisant le nombre d'hypothèses d'homoplasie (similitude due à une adaptation convergente).
Bon mais la je m'éloigne un peut du Druidisme, dans votre spiritualité c'est aussi le fait de vivre a l'unisson avec les autres croyants des autres traditions et religions. Quand on cherche réellement on trouve et on retrouve pleins de chose communes. Je pense par exemple au solstice d'Hiver, Nous célébrons tous la Lumière et le retour de celle ci, les Chrétiens avec l'enfant Jésus, et dans les Tradition Druidique la renaissance de Lugh/Belenos.
La Visite de Jölnir (le Père de Yule) le nom d'Odin durant la période des 12 jours de Yule, car dans la tradition Ecossaise Odin et les autres Dieux Vikings visitent les foyers de leurs Druides durant cette période de l'année pour apporter leur bénédictions. C'est l'image de Noël que l'on retrouve dans le Père Noël, (Jölnir). Il y a aussi ça avec les Druides dans certains groupes qui célébre le solstice d'hiver au moment de l'élévation de l'étoile polaire (en gros début Décembre). En Ecosse dans la Northern îsle Tradition (ma forme de Druidisme) on célébre le premier Blòt de Yule le 13 Décembre (qui célébre l'arriver des Dieux du Nord et leur visite qui apporte l'hiver). On retrouve la même célébration dans le Christianisme des pays Scandinave et en France en Alsace, c'est la St Lucie, il y a la St Barbe, ou la St Nicolas aussi le 4 Décembre.
On retrouve aussi beaucoup de chose au sujet des autres célébrations, Samhain, Imbolc, Alban Eilir/Ostara, Lughnasadh... etc.
Ou avec les célébrations moins répandus comme les Blòts, le SigrBlòt, Frefaxi Blòt, … etc. (moins de traditions les pratiquent encore, hor de l'Europe du Nord). Voila c'est une approche qui vous apportera beaucoup sur votre étude et votre cheminement Druidique. Or mis quand même dans un groupe bien entendu, dans un groupe on est forcément conditionner pour ne pas ce poser ce genre de question et pour boire ce que ceux qui enseignent nous dissent, et c'est normal. C'est questions la on peut ce les poser par la suite.
Le plus important comme je le dit souvent c'est de suivre une tradition et une forme de Druidisme qui nous rende heureux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.wiccantogether.com/
 
Le principe de parcimonie dans le Druidisme
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les celtes toujours dans le druidisme ?
» Awen
» Le Hérault dans un rituel
» L'enseignement de la prière dans l'Evangile
» Dispositif à action direct dans le logement

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres Spirituelles :: Vie du Forum :: Croyances et Traditions :: Druides et Celtes-
Sauter vers: