Rassemblement de Toulouse et d'ailleurs
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Ganesh, le Dieu-Elephant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fenrir

Titre du rang
avatar
Titre du rang

Masculin Messages : 82
Date d'inscription : 07/07/2016
Localisation : Montauban

MessageSujet: Ganesh, le Dieu-Elephant    Jeu 22 Déc - 21:43


Reconnaissable à sa tête d'éléphant, Ganesh (Ganesha) est sans aucun doute le dieu le plus populaire de la mythologie indienne. Il est le dieu qui supprime les obstacles mais aussi le dieu de la sagesse, de l’intelligence, de l’éducation et de la prudence, le patron des écoles et des travailleurs du savoir.
Ganesh est le fils de Shiva et Parvati et le frère de Skanda. Il est l'époux des filles de Brahma, Siddhi (la Réalisation) et Buddhi (l'Intelligence). Elles lui donneront chacune un fils: Kshema (la Prospérité) et Labha (le Profit).

Il existe de nombreux versions de l'histoire de Ganesh et de ses représentations.
Je vais partager ici avec vous celle qui me parle le plus. happy wolf

Naissance:

Après une longue absence, Shiva rentra chez lui. Il trouva devant l'entrée de son palais Nandhi (le Taureau de Shiva) qui bloquait le passage. Nandhi lui expliqua que Parvati ne souhaitant pas être dérangé durant son bain, lui avait demandé d’empêcher quiconque d'entrer dans le palais. Shiva considéra qu'en tant époux, il n'était pas concerné par cette requête et Nandhi n'osa pas s'opposer à son maître. Parvati fut furieuse que son ordre n'est pas été suivi à la lettre mais compris que Nandhi, complètement dévoué à son maître, ne puisse se dresser contre lui.
Pendant une nouvelle absence de Shiva, Parvati décida de se créer un serviteur qui lui tiendrait compagnie et qui lui soit autant dévoué que Nandhi l'était pour Shiva. Pour cela, elle racla la pâte de curcuma (gommage utilisé pour le bain) sur sa peau et lui donna la forme d'un enfant à qui elle insuffla la vie et le désigna comme son propre fils.
Lorsque Shiva rentra, il se vit à nouveau refuser l'entrée de son palais cette fois par un enfant qu'il n'avait jamais vu. D'abord amusé, Shiva finit par perdre patience et demanda à ses serviteurs de se débarrasser de cet inconnu qui ne voulait rien entendre et refusait obstinément de le laisser passer. Mais telles étaient la force et la ruse de cet enfant qu'aucun des serviteurs ne put le défaire. Remarquant qu'il n'avait pas affaire à un enfant ordinaire, Shiva décida de le combattre lui-même. Mais, sa résistance était telle que Shiva entra dans un accès de rage et finit par le décapiter d'un coup de sa lance.
Parvati, à la vue du corps inerte de son fils, tomba en larmes et ordonna à Shiva de redonner vie à son enfant. Shiva comprit alors son erreur et la portée de son geste mais ne pouvait accéder à la demande de son épouse car personne ne pouvait recoller ce qui avait été trancher par sa lance.
Folle de chagrin, Parvati menaça de détruire toute la Création si son fils ne lui était pas rendu. Sa colère était telle que tous les univers se mirent à trembler. Brahma, le Créateur, se rendant compte de la précarité de la situation, conseilla à Shiva de remplacer la tête de l'enfant par celle d'une autre créature.
Shiva envoya donc ses serviteurs vers le nord avec l'ordre de prendre la tête de la première créature endormie hors de la vue de sa mère. Le premier être correspondant à la description fut un éléphanteau couché près de sa mère qui lui tournait le dos. Shiva plaça la tête d'éléphant sur le corps du fils de Parvati et y insuffla une nouvelle vie. Il le reconnut comme son fils et lui donna le nom de Ganesh (ganas : serviteurs de Shiva / catégories d'êtres – isha : seigneur). Il déclara ensuite que Ganesh serait le chef des ganas (chef des serviteurs de Shiva / chef de toutes les catégories de créatures) et qu'il devra être prié avant tout autre dieu dans n'importe quelles cérémonies religieuses.

Représentation et Symbolisme

Ganesh est traditionnellement représenté avec un corps d'enfant enrobé possédant quatre bras et une tête d’éléphant à une seule défense. Son vâhana (monture) est un rat ou une souris nommé Mushika.

Ganesh est le plus souvent assis, sur un trône de lotus, une jambe repliée, l'autre jambe pendante, dans une posture décontractée. Mais il peut être aussi représenté dansant comme Shiva sous la forme du Nataraja, le danseur cosmique. On le trouve aussi parfois allongé sur un sofa, un livre ouvert devant lui et écrivant une histoire.

L'union de Ganesh et de Mushika symbolise l'union du macrocosme et du microcosme.
Étant parfaitement complémentaires, l’éléphant massif, puissant et réfléchi, le rat petit, mobile et malicieux, ils ont tous les atouts nécessaires pour résoudre les problèmes et franchir les obstacles.

Ganesh est symbole de l’union entre le divin et l'humain. La partie inférieure est la partie humaine, la partie supérieure est la partie éléphantine et divine. Il est un homme mais son esprit est à l’image du cosmos, il peut donc, par la puissance de la pensée, écarter les obstacles de l’ignorance et comprendre la nature de l’univers.

Ganesh est souvent représenté avec un serpent attaché autour de son ventre. Son estomac contiendrait tout le Cosmos, le serpent représenterait la force qui maintient le cosmos en place.

Les attributs les plus fréquents de Ganesh sont :

- la hache, héritée de Shiva, symbolise la destruction de tous les désirs et attachements, ainsi que de l’agitation et du chagrin qu’ils provoquent.
- le nœud coulant sert à capturer l’erreur, l’ennemie des chercheurs de Vérité. Le nœud coulant évoque également l’attachement et la servitude de l’âme.
- l’aiguillon à éléphant symbolise sa maîtrise sur le monde. Cet aiguillon peut signifier également la colère. En effet, la colère nous blesse comme l'aiguillon.
- le chapelet composé de 50 éléments qui représentent les 50 lettres de l’alphabet sanskrit.
- le bol de friandises (modoka) est la récompense joyeuse du chercheur de Vérité progressant sur le chemin spirituel. Pour les dévots, les offrandes de modaka représentent les germes de tous les univers contenus dans l’énorme ventre de Ganesh.
- la défense cassée que Ganesh utilisa pour écrire le Mahabharata sous la dictée du sage Vyâsa.
- le svastika composé d’une croix qui représente le développement dans le multiple, en partant de l’unité représenté par le point central. Il est un symbole cosmique mettant en scène le mouvement perpétuel de rotation autour d’un point fixe, celui de l’univers qui subit toutes les évolutions, de tous les cycles, de la transcendance. Svastika peut se traduire comme « ce qui apporte la bonne fortune, ce qui porte chance ».

La transcription du Mahabharata

Dans les temps anciens, le sage Vyasa fut désigné par les dieux pour écrire le Mahabharata. Pour accomplir la tâche qui lui a été confiée, Vyasa commença à chercher quelqu'un capable d'écrire l'épopée pendant qu'il la contait. Le grand sage réalisa que l'écriture de l'épopée n'était pas une tâche pour un simple scribe et qu'il faudrait quelqu'un d'exceptionnel pour mener cette tâche à bien. Il invoqua le Seigneur Brahma afin de demander conseil. Après réflexion, Brahma recommanda à Vyasa de demander l'aide de l'être possédant le plus de connaissance au monde, c'est-à-dire le seigneur Ganesh.
En remerciant le Seigneur Brahma pour le conseil, Vyasa demanda au Seigneur Shiva de laisser son fils Ganesh travailler à l’écriture du Mahabharata avec lui. Le Seigneur Shiva donna sa permission mais Ganesh mis une condition avant d'accepter de travailler avec le sage.
Ganesh exigeait que Vyasa raconta l'épopée de façon continue et sans pause tel que ça lui serait transmis par les puissances divines pour s'assurer que le contenu de l'épopée ne soit pas falsifié par des distorsions créées par l'esprit humain du sage. Ganesh ajouta que si le sage ralentissait sa narration à un point où Ganesh dût cesser d'écrire, il mettra immédiatement fin à la tâche et prendra congé forçant Vyasa à chercher un autre candidat pour transcrire l'épopée pour lui.
Vyasa ajouta une autre condition. Ganesh devrait continuellement et sans interruption transcrire le contenu de l'épopée qui lui sera conté pour s'assurer qu'aucune erreur ne se glisse dans le texte. Tous les deux d'accords, ils commencèrent à travailler sur l'épopée.
Vyasa trouva une combine pour prendre des pauses, il donnait à transcrire des passages tellement difficiles et complexes que Ganesh était forcé de poser des questions permettant ainsi à Vyasa de se reposer au besoin.
A mi-chemin de l'épopée, Ganesh réalisa que son stylet s'était usé et qu'il n'avait pas de quoi le remplacer pour continuer à écrire. À ce stade, se souvenant des conditions dans lesquelles son partenariat avec Vyasa avait été conclu, Ganesh décida d'utiliser sa défense comme stylo. Il brisa immédiatement une de ses défenses, la plongea dans l'encre, l'utilisa pour transcrire le reste du Mahabharata.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Ganesh, le Dieu-Elephant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» MES DEUX ALLERGIES: L'ALCOOL ET DIEU
» Prière au Père ! Que Dieu te bénisse toi qui lit cette prière !
» Le nom de Dieu
» Courte prière à Dieu miséricordieux pour obtenir la grâce de vivre l'amour au quotidien
» Mon Dieu, merci de ce jour qui finit

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres Spirituelles :: Vie du Forum :: Croyances et Traditions :: Asiatique-
Sauter vers: